La Guildeularoût


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Retour au camp.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zombiette
Femme à barbe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6466
Age : 33
Localisation : Sous la couette
Classe de Personnage : Aqua
Alignement : Cartel
Date d'inscription : 14/09/2007

Classement de votre personnage
Niveau:
227/300  (227/300)

MessageSujet: Retour au camp.   Lun 12 Oct - 0:15

Zombiette flottait... Elle ne savait pas où elle était, ni même vraiment qui elle était... Elle n'avait qu'une certitude : quelqu'un allait venir. Elle ne se rappelait pas si elle connaissait cette personne, si c'était un ami ou non, si elle l'avait déjà rencontrée auparavant. Il allait venir, et elle devait l'attendre.
Autour d'elle tout était blanc et cotonneux. Elle ne distinguait rien d’autre que cette blancheur, ne sentait rien d’autre que cette douceur. Comment elle était arrivée ici était un mystère, mais lorsqu’elle se concentrait sur cette pensée, un sentiment de peur et de douleur l’envahissait, sensation de dents déchiquetant sa chair, créatures qui se délectaient de son sang. Elle frissonna, puis oublia. Il n’y avait de place ici que pour la sérénité et le repos. « Les cauchemars arriveront bien assez tôt » se dit la magicienne… Cette pensée la troubla. Pourquoi en était-elle aussi sûre ? A nouveau ses doutes et ses craintes furent balayés. Il viendra, et tout s’expliquera.

Combien de temps elle attendit, elle ne le saura sans doute jamais. Cela aurait pu durer quelques secondes comme plusieurs siècles. Le temps n’avait pas d’importance ici. Il ne s’écoulait plus. Mais enfin Il vint.
Sa présence était à la fois réconfortante et terrifiante tant Son pouvoir était immense. Il était la vie et la mort, passerelle entre deux mondes, capable de faire basculer les âmes dans l’un ou dans l’autre aux grés de ses envies. Il s’exprima directement dans son esprit :
« Ah ma chère Zombiette, cela fait bien longtemps que nous ne nous sommes vu ! »
Hum, manifestement la magicienne était déjà venue un certain nombre de fois dans ces lieux pour qu’Il s’adresse à elle avec autant de familiarité…
« Alors que vous est-il arrivé cette fois-ci… » Il farfouilla dans son esprit… Des images surgirent… Une grotte, des dragons aux dents gigantesques et aux yeux affamés… Et elle, minuscule, au milieu… Elle était venue admirer les magnifiques cristaux présents dans cette grotte et s’était retrouvée dans ce nid de lézards géants. Et elle n’avait absolument pas prévu ça. Son stock de potions s’était révélé insuffisant, et elle avait fini par succomber sous les crocs aiguisés des bêtes.
« Tant d’expérience et toujours aussi imprudente… Mais quand enfin apprendrez-vous à prendre soin de vous ?
Alors, que décidez-vous ? Désirez-vous retourner vivre sur les terres d’Alidhan ou rejoindre vos ancêtres dans le royaume des morts ?»

Bien que toujours un peu désorientée, la présence de Raymond avait permis à la magicienne de se souvenir de qui elle était. Elle se nommait Zombiette, était cartelloise et membre le la Guildeularoût depuis un peu plus de deux ans maintenant. Sa vie n’avait pas tous les jours été facile, mais l’un dans l’autre, elle était plutôt heureuse de son sort. Il est vrai qu’il y a quelques mois elle avait hésité à partir dans l’autre monde, mais elle avait fini par reprendre goût à la vie, et cette option n’était plus d’actualité. Elle fit part de son choix au fossoyeur d’une voix (d’une pensée ?) résolue, et la seconde d’après les ténèbres l’engoulirent…

Lorsque Zombiette revient à elle, il faisait nuit. Et froid. Elle était allongée sur un sol en pierre et elle avait une migraine de tous les diables. Elle ouvrit les yeux. Elle était dans une pièce étroite, et la lumière de la lune pénétrait à peine dans la pièce par un minuscule vitrail.
« Génial, un mausolée… »
Il lui semblait l’avoir déjà visité celui-ci, mais elle n’était plus très sûre… Elle en avait tellement vu… Elle se retourna, et la pierre froide fit frissonner sa peau nue. Minute papillon, comment ça nue ? Où étaient passés sa robe et ses sous-vêtements ?! Manquait plus que ça… Raymond l’avait renvoyé dans le monde des vivants, mais sans ses fringues… D’un autre côté il ne devait plus en rester grand-chose… Un lambeau ou deux coincés entre deux dents de dragon peut-être… Peut-être existait-il un paradis pour les vêtements morts au combat… Toujours est-il qu’il ne lui restait plus qu’à en trouver des nouveaux. Dans un cimetière. Voilà qui promettait d’être intéressant… Elle ramassa sa baguette qui elle par contre l’avait suivit dans le voyage retour vers la vie. Elle supposait que le minuscule bout de bois finement ouvragé avait finit par devenir un petit bout d’elle-même tant il était chargé de sa magie. Elle ne comprenait pas comment cela avait pu se produire, mais c’était tout de même rudement pratique. Elle se demanda comment ça se passait pour les guerriers ou les archers… Leur arme se matérialisait-elle à leur côté ou devaient-ils en acheter une nouvelle à chaque fois ? Sur ces réflexions hautement métaphysiques, la magicienne se leva et se décida à sortir.

Elle ouvrit la porte tout doucement, afin d’être sûre que personne d’autre qu’elle ne se trouvait dans le cimetière. Enfin personne d’autre de vivant…
La lune était pleine, et aucun nuage ne la cachait. Zombiette jura. Cela aurait été tellement plus simple si la nuit avait été d’un noir d’encre ! Elle se serait faufilé dans les ombres, se serait drapé des ténèbres et aurait rejoint l’auberge la plus proche. Au lieu de ça elle allait devoir se balader en pleine lumière, sa peau blanche scintillant sous le clair de lune. Si avec ça elle arrivait à passer inaperçu, elle aurait bien de la chance…

Le cimetière était calme. Pas de goule en vue, pas d’esprit vengeur dans les parages. Bien. Juste le murmure des arbres centenaires, juste le bruissement du vent dans les branches. Au loin elle entendait les rires et des cris. Puis un rugissement tonitruant, suivit de deux autres légèrement moins puissants. Et à nouveau des applaudissements et des acclamations.
« Des fous » pensa la magicienne.

Zombiette déambula dans les allées du cimetière, entre les tombes visiblement très anciennes. Des racines avaient partiellement défoncé les sépultures, des arbres s’élevaient en plein milieu ce celles-ci, des herbes folles poussaient de tous côtés. Ici et là des belles de nuit aux fleurs si odorantes s’épanouissaient. Ainsi illuminé par la lumière se l’astre nocturne, cet endroit était d’une beauté à couper le souffle. C’était si féerique ! Et si romantique !!! Il faudra absolument qu’elle revienne ici avec l’une de ses futures conquêtes… La brise souffla légèrement, donnant la chair de poule à la jeune femme. Il était temps de se mettre en route et de trouver des vêtements ! Elle regarda à droite, elle regarda à gauche, puis elle poussa un soupir à s’en fendre l’âme… C’était par où qu’il fallait partir au juste ? Elle leva les yeux verts les étoiles qui lui rendirent son regard, mais sans lui dire où elle était ni par où il fallait qu’elle aille… Bon ben… on va dire par là ! Un espèce de sentier avait l’air d’avoir existé, elle s’engagea donc sur celui-ci, et qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’il déboucha sur une large route après seulement quelques minutes de marche ! Et cette route, elle la connaissait si bien !!! Elle n’était qu’à quelques centaines de mètres du camp de sa guilde adorée !!! Cool ! Et effectivement, c’était bien des fous qui vivaient là… Le puissant rugissement devait être Tamara la dragonne, et les deux autres Eriliore et Ezekiel sous leur forme d’ours…

Un immense soulagement envahi la magicienne. Elle n’aurait pas à crapahuter toute la nuit dans les bois, risquant de tomber sur un monstre ou un ennemis mal intentionné alors qu’elle était sans protections… Mais son soulagement fut de courte durée… Pour rejoindre sa tente, il lui faudrait traverser la moitié du camp en tenue d’Eve… Certes sa réputation ne faisait pas d’elle une jeune femme prude et pudique m’enfin tout de même… Ou alors elle pouvait passer par le camp de Snoow vu qu’il était en vadrouille ces derniers temps, et récupérer les sous-vêtements qu’il lui avait volé… Elle ne serait certes pas très habillée en rentrant chez elle, mais ça serait toujours mieux que maintenant. Oué, elle allait faire ça. Elle se mit donc en route, parcouru la distance qui la séparait du camp du brigand en un temps éclair et se mit à fouiller dans ses affaires avec entrain. Elle ne tarda pas à trouver ce qu’elle cherchait… Et il y en avait une sacrée réserve !!! Et pas que des dessous féminins !!! Le vieux moine avait du faire des victimes dans tout le campement !! Mais ça arrangeait bien la magicienne pour le coup. Elle récupéra ses affaires, et pris par la même occasion une vieille toge qui traînait par là. Finalement, tout s’arrangeait pour le mieux ! Et c’est vêtu à peu près décemment qu’elle pénétra dans le campement de la Guildeularoût, heureuse de retrouver ses amis après tant d’émotions !

_________________


Maumy... Câliiiiiiiins !!! <3

Ezek... Câlins aussi !

ça : pronom démonstratif qui étymologiquement est une abréviation de cela.
çà : adverbe de lieu qui étymologiquement remplaçait voici, par ici.
sa : adjectif possessif qui désigne l'appartenance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Retour au camp.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vds] Carte retour de force Atomiswave + Maximum Speed/FTS
» Retour du magazine Casus Belli
» Retour au Pays Imaginaire(libre)
» Euh,C'Thun le retour ?
» [Event PvP Serveur] Retour a Hautebrande.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guildeularoût :: Chez Zombiette-
Sauter vers: